mercredi 24 août 2016

"La part de l'autre" de Eric-Emmanuel Schmitt

Lecture achevée le 24 juillet 2016

Le 21 juin 1970 à quinze heures vingt-neuf, le permier homme qui marcha sur la lune était allemand. L'astronaute Kurt Makart avait sauté de la fusée Siegfried et gambadait entre les cratères. Toutes les télévisions du monde retransmettaient ces images historiques. Elles témoignaient des progrès technologiques qu'aient faits l'humanité au vingtième siècle et aussi de la puissance allemande, la nation la plus riche du monde. Le 21 juin 1970, Adolf H. s'éteignait à Santa Monica, Los Angeles, au domicile de sa fille parmi les siens.

Mais malheureusement ça ne s'est pas passé comme ça. Notre histoire est autre.

- Cet Hitler, il était fou, n'est-ce pas? demanda l'enfant.
- Non. Pas plus que toi ou moi…
- Et les Allemands, derrière, ils n'étaient pas fous non plus?
- Des hommes comme toi et moi.
(...)
Depuis ce jour, l'enfant a peur de lui-même, il sait qu'il cohabite avec un bête violente et sanguinaire, il souhaite la tenir toute sa vie dans sa cage. L'enfant, c'était l'auteur de ce livre.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce bouquin, qui est en outre un retour à la lecture après bien des années pour moi. Bravo pour l'alternative proposée, pour la leçon d'histoire romancée, pour la leçon tout court et pour l'audace de l'auteur.

Aucun commentaire: