lundi 20 juin 2011

"Tristan et Iseult" par René Louis

Lecture achevée le 20 juin 2011

Tristan est un homme brave, loyal et courageux issu d’une noble famille. Après la mort de son père il est recueilli par son oncle, le roi Marc de Cornouaille (Bretagne Armoricaine). Il fait la connaissance de la fille du roi d’Irlande Iseult lors d’une mission un peu particulière, celle de la demander en mariage au nom du roi Marc. C’est lors de leur voyage de retour vers la Bretagne que Tristan et Iseult commettent l’irréparable. Ils boivent à leur insu un philtre d’amour, et tombent éperdument amoureux. C’est alors que commence leur douloureuse histoire, car ils ne peuvent vivre l’un sans l’autre mais n’ont pourtant aucun droit de s’aimer car Iseult est devenue l’épouse du roi Marc entretemps. Pendant des années ils tentent de vivre leur amour en secret mais éveillent malgré eux des soupçons qui transforment leur vie en calvaire, et ce jusqu’au plus tragique des dénouements qui les unira à jamais.

Issue de la tradition orale, l’histoire de Tristan et Iseult est une légende médiévale qui n’a pas vraiment d’auteur original. Plusieurs textes différents ont vu le jour aux XIIème et XIIIème siècles, et ont servi de base à différentes reconstitutions en français moderne dont l’une des plus remarquables d’après l’auteur de la présente édition est celle de Joseph Bédier vers l’année 1900. La version que j’ai lue ici est celle de René Louis éditée en 1972, qui a tenté de mettre d’avantage en valeur les traits de mœurs plus primitifs ou barbares des textes conservés. Il s’agit en fait d’un livre que j’avais dans ma bibliothèque depuis de nombreuses années, car il s’agissait d’une lecture imposée à l’école secondaire (début des années 1990 pour moi), que j’ai eu envie de rouvrir un beau matin de juin 2011. Quelle jolie histoire. Quelle magnifique écriture. J’ai bien apprécié cette lecture mythique et pourtant d’une grande simplicité, un véritable voyage au temps de chevaliers et des légendes du Moyen Age.