mercredi 2 décembre 2009

"La lumière Antigone" de Henry Bauchau

Lecture achevée le 2 décembre 2009

Ce livret est composé sous la forme d’un long poème, écrit par Henry Bauchau pour être chanté à l’opéra La lumière Antigone de Pierre Bartholomée qui s’est produit à Bruxelles en avril 2008.
On y retrouve Antigone dans ses derniers instants de vie, enfermée par Créon dans une grotte à l’écart de Thèbes. Epuisée, elle sait que c’est le moment de partir. Elle repense à son existence, à la folie de son long voyage avec Œdipe, à son amour pour Jocaste, à la souffrance de ses deux frères Polynice et Etéocle. Elle s’apprête à rendre son dernier souffle lorsque Hannah apparaît devant elle.
Hannah chante paisiblement. Ce n’est pas une vision, c’est sa descendance, c’est elle-même, c’est celle qui chante sa vie de lumière au théâtre de Bruxelles. Antigone comprend peu à peu. Elle ne meurt pas, elle ne peut pas mourir, des milliers d’Antigone se dressent chaque jour et se souviennent à travers les millénaires. Hannah lui explique ce qu’est devenu notre monde moderne. Il y a toujours des mendiants, des pauvres et des riches, des guerres et des villes en flammes. L’Homme est tel qu’il est. Antigone le sait, et jette sur notre siècle une lumière bouleversante avant de s’éteindre doucement sur le sol froid de son tombeau.

Ce livre m’a profondément touché. Le pont dressé entre ce mythe de l’Antiquité grecque et notre monde contemporain, la rencontre entre Antigone sur son lit de mort et celle qui lui rendra hommage au théâtre de nombreux siècles plus tard, est magnifique de profondeur et de spiritualité. J’ai été véritablement transporté durant la lecture de cette œuvre, et resterai avec le vif regret de ne pas avoir pu assister à la représentation de cet opéra à Bruxelles.

3 commentaires:

nyima a dit…

waouh, ca me donne vraiment envie de le lire^^

Benjamin a dit…

Tant mieux car ce petit livre vaut vraiment la peine!

nyima a dit…

ça y est, je l'ai lu, et je l'ai adoré. Je l'ai lu trois ou quatre fois en une semaine, il est tellement beau! ça vaut vraiment le coup de prendre un quart d'heure. Magnifique petit bouquain