dimanche 27 septembre 2009

"L'affaire Calas et autres affaires" de Voltaire

Lecture achevée le 17 septembre 2009

Le soir du 13 octobre 1761, Marc-Antoine Calas dîne en compagnie de ses parents et de son frère à leur domicile situé à Toulouse. Ne se sentant pas très bien, il se lève de table et quitte la salle à manger. Quelques moments après, une fois le repas terminé, le reste de la famille quitte la salle à manger et découvre le corps sans vie de Marc-Antoine dans la pièce à côté.
C’est alors que tout s’enchaîne et que, malgré une série de faits évidents permettant de démontrer leur innocence, la famille Calas est accusée de meurtre et mise aux arrêts. Le père est immédiatement condamné au supplice de la roue et exécuté, laissant le reste de sa famille dans la souffrance et les larmes.
Voltaire est révolté contre la société cruelle et corrompue de l’époque. Avec ce livre il voulait dénoncer cette injustice, ainsi que plusieurs autres tragiquement similaires (l’affaire Sirven, l’affaire Lally, celle du chevalier de la Barre). Au cours de sa vie il prônait sans relâche une société plus juste, comme l’illustre son célèbre Traité sur la Tolérance retranscrit dans ce livre également.

Cet ouvrage n’a rien à voir avec les Micromégas, Zadig ou autre Candide que j'ai lus précédemment. Il s’agit d’un témoignage de la vie et de la société de l’époque qui préoccupait tant Voltaire. J’avoue que je l’ai trouvé nettement moins prenant que ses récits imaginaires plus philosophiques, même s’il reste néanmoins troublant que personne n’ai finalement jamais su qui avait tué Marc-Antoine Calas !

Aucun commentaire: