dimanche 26 avril 2009

"Diotime et les lions" de Henry Bauchau

Lecture achevée le 22 avril 2009

Dans le chef d’œuvre Œdipe sur la route nous faisons connaissance de Diotime, femme guérisseuse dont la sagesse et les bienfaits sont connus jusque Thèbes. Elle sera une complice pour Œdipe et un guide pour Antigone.
Ce petit livre raconte l’enfance de cette femme exceptionnelle.
Diotime est issue d’un clan appartenant à une lignée perse dont les plus lointains ancêtres étaient de lions. Chaque année, les hommes du clan livrent un combat contre le roi des animaux. Ce rituel est violent et meurtrier, mais il n’y a pas de plus grand honneur que d’y participer.
Durant toute son enfance Diotime a ressenti l’appel de ce grand fauve et, une fois devenue jeune-femme, elle parvient à convaincre les hommes de la laisser participer à la fête sacrée. Cette expérience ancestrale la transforme profondément et guidera le reste de sa vie.
Elle rencontre ensuite Arsès dont elle tombe instantanément amoureuse et qu’elle décide d’accompagner dans l’épreuve périlleuse à laquelle il se soumet pour mériter son amour: combattre le plus puissant des lions, son ancêtre lui-même.

Dans ce livre de quelques pages, Henry Bauchau décrit à nouveau une femme qui dépasse sa condition et trace une voie lumineuse dans un monde mythique imprégné d’honneur et de la sagesse des temps anciens. Quel beau voyage.

dimanche 19 avril 2009

"Antigone" de Henry Bauchau

Lecture achevée le 11 avril 2009

Après le terrible drame qui frappe Œdipe et sa famille, le grand roi déchu ne peut survivre à Thèbes et quitte la ville à la recherche de lui-même. Sa fille Antigone l'accompagne tout au long de ce périple, n'ayant pu se résoudre à laisser son père partir seul. Arrivés à Colone après une dizaine d'années d'errance et d'épreuves, il est temps pour Œdipe d'affronter seul son destin. Antigone décide alors de revenir à Thèbes pour tenter d'apaiser le conflit qui grandit sans cesse entre ses frères jumeaux Polynice et Etéocle. Aucun des deux n'étant prêt à laisser à l'autre le trône de Thèbes, ils décident chacun de lever une armée et se préparent à livrer bataille contre leur propre sang. Avec l'aide de sa sœur Ismène, Antigone tente tout pour raisonner ses frères mais ne peut empêcher l'inéluctable d'arriver, plongeant les quatre descendants d'Œdipe vers le plus tragique des destins.

A nouveau (comme dans le précédent volume Œdipe sur la route) Henry Bauchau nous offre sa propre interprétation du grand mythe de l'Antiquité grecque, mettant au centre du tableau une Antigone bouleversante de générosité, d'humilité et de courage, qui offre tout ce qui est en elle pour défendre ce qui est juste. Sa sœur mais surtout ses deux frères prennent également une dimension fascinante, personnages parfaits et splendides, mêlés d'amour et d'une haine effrayante. Le récit de leurs combats est éclatant, et l'auteur va jusqu'à décrire leurs chevaux sublimes de façon mémorable. L'ombre d'Œdipe qui reste continuellement présente est également très touchante.
A nouveau j'ai beaucoup apprécié cette œuvre excellente qui nous emmène dans un monde profond et poétique, celui d'un auteur exceptionnel.