dimanche 19 octobre 2008

"Lettres à un jeune poète" de Rainer Maria Rilke

Lecture achevée le 13 octobre 2008

J'ai reçu ce petit livre de mon père le soir de Noël 2006. Il l'avait beaucoup inspiré dans ses travaux littéraires de l'époque, et plus spécialement dans l'écriture de "L'enzyme du bonheur" où il y fait de nombreuses références.
Rainer Maria Rilke est un poète autrichien reconnu qui vécu de 1875 à 1926.
Franz Xavier Kappus, jeune officier à l'école militaire de Wiener Neustadt en Autriche, avait tout juste vingt ans en 1903 lorsqu'il décida d'écrire sa première lettre à Rilke, qu'il avait découvert un an plus tôt dans la bibliothèque de son école. Kappus était dévoré par l'envie d'écrire des poésies également et voulait prendre conseil auprès de Rilke qu'il admirait particulièrement.
Ce livre retranscrit fidèlement 10 lettres envoyées en réponse par Rilke à Kappus de 1903 à 1908. Elles permettent de comprendre le monde dans lequel vécu Rilke et sa vision de la condition de poète. Il donne une série de conseils à Kappus pour lui permettre de réussir son oeuvre. Il explique l'importance de la solitude, de l'amour, de l'insécurité, de ne pas se limiter à choisir la facilité, du mouvement.
Certes le contenu est intéressant pour celui qui désire se plonger dans l'écriture. Toutefois je trouve qu'il est composé de manière quelque peu désordonnée et manque parfois de clarté dans ses explications. De plus, j'ai trouvé dommage que les lettres de monsieur Kappus n'aient pas été incluses, car elles auraient permis de mieux comprendre certaines réponses de Rilke.
Toutefois il est un fait que je me dois de reconnaître: ce Rilke a tout d'un grand. Sa pensée est d'une exceptionnelle profondeur et son expérience est impressionnante. Il ne fait pas de doute qu'un petit détour par ce recueil serait utile à ceux qui désirent se lancer dans la poésie. D'ici là je clôturerai ce billet sur cette phrase symbolique de Kappus qui témoigne de son admiration pour Rilke: "Lorsque parle une grande figure originale, les petits doivent se taire".

3 commentaires:

marie a dit…

J'avais adoré ce livre lu il y a des années... et votre critique me donne envie de m'y replonger pour voir si les impressions, les enseignements en seraient aujourd'hui les mêmes. J'en doute...

Benjamin a dit…

Merci pour ce petit mot, et tenez-moi au courant de vos impressions si vous décidez de vous y replonger! Bonne journée à bientôt

Pascale a dit…

bien je constate encore un auteur que j'apprécie beaucoup, j'ai lu ce livre aussi... j'ai mis aussi un billet sur lui un peu différent sur mon blog un texte ou deux... j'aime aussi son histoire avec Lou, j'ai "les lettres à Lou" cette correspondance entre deux, une histoire impossible; touchant et déchirant.

un grand poète ...