vendredi 19 septembre 2008

Jacques Brel "Le droit de rêver"











Re-lecture achevée le 18 septembre 2008


Ce livre hors format fut édité par la Fondation Internationale Jacques Brel à l'occasion de l'exposition "Le droit de rêver" qui s'est tenue de mars 2003 à janvier 2004 à Bruxelles (et que j'ai visitée). Il est superbement illustré et retrace la vie de cet homme exceptionnel à travers une série de citations, de photos et d'extraits de chansons soigneusement sélectionnés.
Certes cette œuvre ne ressemble en rien aux livres que j'ai l'habitude de traiter sur ce blog, mais je tenais à en dire un petit mot car il me permet de mentionner brièvement ce grand homme du vingtième siècle dont les chansons et la personnalité me touchent énormément.
Il répétait tout au long de sa vie, au travers de ses chansons (et de ses interviews), avec une simplicité et une honnêteté déconcertante, son incroyable amour pour l'homme, ainsi que son irrésistible envie d'accomplir ses rêves et d'amener les autres à en faire autant.
En cela il est finalement assez proche de nombreux auteurs et livres que j'ai commentés sur ce site.
Je vous laisse donc avec quelques mots de Jacques Brel.

"Je certifie n'avoir jamais rien écrit que je ne pensais pas tout à fait. Je certifie que je me suis trompé très souvent aussi, bien sûr! Mais je n'ai jamais été un type qui chantait des chansons. J'ai toujours été, moi, chanteur de chansons, c'est moi, je chantais "mes" chansons. Ce qui fait que ça m'a toujours paru une espèce d'aventure moderne." 13 novembre 1963

"Je suis étonné tous les soirs de voir qu'il y a des gens qui viennent [à mes concerts]… et j'ai peur tous les soirs parce que ce que je fais est quand même très insuffisant par rapport à ce que je rêve." 12 mai 1967

"Maintenant je vais quitter la chanson. Ne me demandez pas de bonnes raisons. Si je continue, je vais recevoir plus que je ne peux donner. Je ne veux pas, parce que ce serait malhonnête." 27 juillet 1967

6 commentaires:

Natacha a dit…

Le super livre d'une super expo! Je ne sais pas si tu parles italien, mais je viens d'écrire un post sur Brel et la Belgique sur mon blog www.dailynterpreter.com
L'italien pourrait etre obscur, mais le lien à ton super site ne le sera pas ;)
Merci de tes commentaires!

Benjamin a dit…

En effet c'est un superbe livre. Dommage qu'il n'y ait pas eu d'hommage similaire à l'occasion des 30 ans de sa disparition cette année (exposition "J'aime les Belges").
Non je ne parle pas Italien malheureusement, mais je me suis quand-même rendu sur ton blog où je me suis permis de laisser un petit mot. Bonne journée, Benjamin

L'or des chambres a dit…

Un grand homme avec un talent incroyable... Je l'aime beaucoup aussi ! J'aime beaucoup la musique moi aussi, j'ai sur mon blog une catégorie ou je ne parle que de ça, j'ai commencé par Michel Berger, un artiste que j'admire et que j'adore...
La musique fait partie de nos vies et sont la part de rêve de notre quotidien. A bientôt et bonne soirée !

Anonyme a dit…

bravo pour me faire découvrir le droit de rêver de Brel:)))

Ici au Québec, Canada, on me surnomme Pierrot l’ermite des routes ou encore le vagabond céleste.

Ma poésie de vivre se prépare à vagabonder la Belgique avec légendes vraies et chansons sur bâton de pélerin, le tout écrit à partir de vraies histoires vécues sur la route au Québec:)))

mon âme d'écrivain et de nomade espère bien vous croiser pour échanger sur nos créativités réciproques:)))

http://www.enracontantpierrot.blogspot.com

http://www.reveursequitables.com
onglet presse, roman phénoménologique
MONSIEUR 2.7K

http://www.demers.qc.ca
roman… l’ile de l’éternité de l’instant présent

sur google
citations de Nelson Mandela
Simon Gauthier conteur, le vagabond céleste
pierrot vagabond

courriel
pierrot@reveursequitables.com

LA ROUTE T’APPELLE

COUPLET 1

une vieille route
de campagne quelque part
une vieille grange abandonnée
avec d’la paille
dans laquelle je dors
encore

y a personne
y a pas de bruit
y a que l’aurore
qui s’approche
de mon corps

REFRAIN

réveille-toi mon ami,
wohhhhhhh
la route t’appelle
la brume est bel…el…le

tu vas claquer un peu des dents
la fin du mois d’septembre surprend
mème les vagabonds milliardaires
de leur temps

COUPLET 2

un vieux crouton d’pain
qui traîne dans le pack sac

un jeune psychologue
qui descend de son char
y s’est perdu
où est Quebec?
j’embarque avec

y est pressé
y roule ben vite
y est ben stressé
une cliente en attente

COUPLET 3

sur la galerie
d’Radio-Québec
dans la ville de Québec

le ventre plein
cette nuit-la
moi j’ai dormi
mon crouton d’pain
loin de la pluie
loin de la pluie

ma douce aurore
rapelle-toi
de toi
contre mon corps

comme
c’etait beau
nous deux
tremblant
de froid
dehors

Pierrot
vagabond céleste

Pierrot est l’auteur de l’Île de l’éternité de l’instant présent et des Chansons de Pierrot. Il fut cofondateur de la boîte à chanson Aux deux Pierrots. Il fut aussi l’un des tous premiers chansonniers du Saint-Vincent, dans le Vieux-Montréal. Pierre Rochette, poète, chansonnier et compositeur, est présentement sur la route, quelque part avec sa guitare, entre ici et ailleurs.

Pierrot
vagabond des mots et des routes

Benjamin a dit…

Merci pour ce commentaire Pierrot! Je ne manquerai pas d'aller visiter vos différentes adresses internet.

Sébastien Merlin a dit…

Bonjour !

Bravo pour ce post !

Pour info, la dernière date relayée est fausse. Explication :
=> Date impossible car Dominique Arban cite ce passage dans le 2ème entretien diffusé sur France Inter le 23 juillet 1967 ! Elle dit qu'elle l'a lu dans un interview...

Cordialement